20151125_135006

Holà ! Holà !
IMG_0567_2Déjà une semaine s’est écoulée depuis que j’ai quitté Manolita. Pour vous écrire, je suis présentement assise dans un café sympathique devant un « Christmas tea ». Le temps passe tellement rapidement que j’ai de la difficulté, en ce moment, à gérer le quotidien du blogue avec tout ce que je mets en place sur mon site Internet avec Cédric, mon « Ange informatique » !

Admettons que j’ai un horaire très chargé pour les prochaines semaines. C’est exactement pourquoi je reste ici pour un mois, voire un mois et demi. J’y suis pour terminer des choses importantes sur mon site Internet, ce qui me permettra par la suite de voyager plus paisiblement. Donc, en bout de ligne, oui je globetrotte, mais surtout, je FOCALISE mes efforts sur le TRAVAIL, la RÉDACTION, l’ACTION et la MISE EN PLACE DE MES PROJETS en ligne !

Qu’est-ce qu’on mijote précisément sur mon site Internet ?

  • Le « relooking » complet de mon site ! Oui ! Oui ! On lui refait une beauté ! Yé ! 😉
  • Nous y ajoutons aussi ma galerie d’art, avec plus de 200 de mes œuvres, puisque je me suis rendu compte que je n’avais même pas une seule photo de mes créations sur mon site Web. Je les partageais sur Facebook, mais sur mon site, rien ! C’est complètement incohérent ! Je suis une artiste, n’est-ce pas ? Bref, je suis à remettre en ordre mon site pendant que je fais la même chose à l’intérieur de moi. Alors, si je suis artiste, auteure, globetrotteuse et conteuse, il faut bien que j’y affiche mes œuvres, je crois. Hi ! Hi ! Alors, une merveilleuse galerie de mes créations nées entre 2008 et 2015 est maintenant disponible ! Yé ! 😉 Mon Ange informatique fait des merveilles avec mon site Web et son fils a eu la patience infinie d’y ajouter ces 207 photos une par une. Merci, Cédric et Viktor ! Pour voir mes oeuvres c’est par ici
  • Également, j’ai pour objectif d’écrire 60 articles de blogue avant mon départ pour la prochaine destination. J’ai encore un mois devant moi, mais quand même, c’est une moyenne de deux articles par jour ! Par contre, j’ai le bonheur d’écrire sur le clavier au même rythme que mes pensées émergent ! D’ailleurs, j’ai écrit mon deuxième livre, « L’Inde, mon intuition et moi », en une semaine. Donc, écrire 60 articles, ça devrait aller ! C’est important pour moi d’avoir un contenu équivalent dans les cinq sections de mon blogue. Alors, j’ai décidé de donner un bon coup ! Ensuite, je pourrai le nourrir quotidiennement, un article par section, par semaine.
  1. La Globetrotteuse : pour que vous puissiez y suivre mes aventures.
  2. Écrivez votre livre : pour tous ceux qui nourrissent un intérêt à le faire. C’est une section où je donne des trucs, des idées et des astuces afin que vous réalisiez votre rêve d’écriture.
  3. Bulle d’inspiration : mes bulles d’inspiration qui ÉCLATENT comme ça, ici et là, et que j’ai le goût de partager avec vous ! J’y parle essentiellement de ce qui m’inspire, me motive et me fait du bien !
  4. Mes coups de cœur : pour vous faire découvrir d’autres personnes. J’aime mettre en lumière le beau travail des autres. Donc, je joue à la journaliste des bonnes nouvelles ! 😉
  5. Activités créatives : pour partager avec vous des activités afin de développer votre créativité. En plus, j’y mélange souvent des concepts d’organisation, mais en utilisant toujours la créativité.

 

  • Également, nous voulons travailler sur la relance de ma formation « Mes trucs d’auteure pour écrire votre livre », pour février 2016. Je veux y ajouter des nouveautés. Cependant, si ce n’est pas terminé avant ma prochaine destination, je pourrai continuer par la suite. Donc, ce n’est pas grave ! Une bouchée à la fois, un objectif à la fois. D’ailleurs, je viens de terminer un article sur « Comment évoluer dans un défi 30 jours, un défi à la fois ». Une méthode que j’applique pour développer mon entreprise, mes idées et mes projets, ou encore pour installer de nouvelles habitudes. Donc, plutôt que de tout faire en même temps, j’y vais par bloc de trente jours. Depuis que je l’utilise, cette technique transforme ma vie royalement ! Je vous partage l’article tout bientôt !
  • Terminer le montage des six vidéos et PDF en lien avec le boni que j’offre, sur mon site Internet, aux gens qui veulent connaître les trucs que j’applique pour ne pas laisser le doute m’envahir quand j’avance vers mes rêves. Je vous invite à cliquer sur ce lien pour me laisser votre courriel. 😉 Ce sera pour moi un plaisir de vous envoyer ce cadeau !

 

Alors, mon objectif est de tout terminer avant mon prochain départ, car je souhaite développer un autre site Internet. Toutefois, j’ai établi une restriction : je ne peux pas commencer ce projet tant et aussi longtemps que je n’ai pas terminé mes objectifs. Oh yeah ! Je me CONCENTRE et j’évite de m’éparpiller dans dix projets à la fois. Alors, vous êtes curieux et voulez savoir quel est ce projet que je concocterai ensuite ? Eh bien, c’est un site Internet qui s’appellera SOLUTION ANTIDOUTE !

Qu’est-ce que SOLUTION ANTIDOUTE ?

Un site d’inspiration à travers des articles, des entrevues, des vidéos et des citations pour que vous ne restiez pas prisonnier de vos doutes et peurs vis-à-vis vos rêves et aspirations. SOLUTION ANTIDOUTE sera un portail vous offrant des outils susceptibles d’activer votre confiance. Sur ma route de Globetrotteuse, j’interviewerai des entrepreneurs, des artistes, des gens à succès et des gens inspirants pour que l’on puisse connaître l’histoire derrière ces réussites. S’agit-il de personnes ayant connu des doutes, des moments de peur au cours de leur cheminement ? Et si oui, comment ont-elles fait pour les traverser ?

Plus j’avance dans mon domaine, plus je m’inspire des gens à succès. Plus je me rends compte à quel point ils sont comme moi, comme vous : ils ont des rêves et ils ont aussi des doutes, des peurs, des hauts et des bas. Cependant, on ne met souvent en lumière que le beau côté de leurs succès, même si derrière tout cela, il y a une histoire. C’est surtout ça qui m’interpelle. Je veux aussi mousser l’identité des gens que l’on ne connaît peut-être pas publiquement, mais qui m’inspirent en cours de route ! Ce sera ma façon de vous faire voyager avec moi pour que l’on puisse, ensemble, apprendre des autres. Je vois aussi un blogue impliquant des chroniqueurs qui rédigeront des textes pour inspirer votre confiance et vous propulser vers vos rêves.

Aussi, je souhaite de tout cœur que ce site puisse devenir LA RÉFÉRENCE à laquelle les gens pensent au cours du processus de création d’un rêve et que tout à coup émerge le DOUTE ! Ils penseront hop ! Hop ! SOLUTION ANTIDOUTE ! Ils y viendront pour s’inspirer et faire fi du découragement pour mieux poursuivre leur évolution. Alors, si vous désirez être les premiers avisés lors de l’ouverture des portes, c’est possible en cliquant ici :

Donc, comme vous pouvez voir, oui, je suis ici pour globetrotter et voyager, mais j’ai quand même un gros plan d’action devant moi ! 😉

 

Donc, maintenant que vous en savez un peu plus sur ce que je suis en train de concocter, j’aimerais bien raconter mon beau petit séjour chez Manolita.

20151125_135006Premièrement, il est important de savoir que Manolita, je ne la connaissais pas du tout. Nous allions nous rencontrer pour la première fois. Mais comment une personne que je ne connais pas m’invite-t-elle si généreusement chez elle pour cinq jours ? Au fait, Mano, c’est son surnom, avait suivi ma formation d’auteure, il y a de cela environ un an. Donc, nous avons échangé un peu au sein du groupe Facebook privé. Je me souviens du jour où elle y avait partagé une photo de la table rouge de son jardin en nous laissant savoir qu’elle rédigeait. Moi qui aime voyager et écrire dans les cafés, ou tout autre endroit sympathique, j’avoue qu’une table rouge, des arbres et le chant des oiseaux, ça m’avait tout de suite inspirée. Donc, j’ai lancé à la blague « Oh, que j’aimerais être là, avec toi ! » Manolita a répondu que j’étais plus que bienvenue à venir la rejoindre. En privé, nous avons échangé un peu sur ce désir que nous avions de nous rencontrer en chair et en os. Bon, j’avoue qu’à ce moment-là, je trouvais ça un peu loin, mais en même temps, tout est possible ! Et voilà qu’environ un an et quatre mois plus tard, je me suis retrouvée chez elle. Au fait, dès que je suis arrivée dans sa cour, j’ai tout de suite remarqué cette table rouge et me suis exclamée : « Hé, mais c’est la table rouge ! » Ça m’a fait tout drôle.

J’ai instantanément pensé à notre demande commune, envoyée à l’univers, qu’un jour nous puissions fraterniser pour vrai. Et voilà que ça se manifeste, honorant une certaine pensée populaire qui dit : « Fais attention à ce que tu penses, car ça pourrait bien t’arriver ! » Hi ! Hi ! 😉

Par contre, dans la matinée, j’ai eu de la difficulté à lâcher prise totalement. La Globetrotteuse a quelque chose à vous avouer… 😉 Oui ! Oui ! 😉

Petit aveu : pas toujours facile de vivre la transition d’un endroit à l’autre

Alors, je vous avoue bien honnêtement que oui, j’aime voyager, mais chaque fois que j’expérimente une transition, j’ai la « chienne ». J’ai peur, je crains, je me pose mille et une questions. CHAQUE FOIS, ça me demande un petit temps d’adaptation. Eh oui ! Pour ceux qui pensent que c’est toujours facile, que je saute ici et là sans aucune difficulté, vous vous trompez. Surtout lorsque je voyage, je suis du genre à demeurer de sept à vingt-et-un jours au même endroit. Pourquoi, croyez-vous ? Justement parce que je n’aime pas bouger trop vite, ce qui me demande chaque fois une adaptation.

Également, puisque je reste quelques jours et parfois longtemps à la même place, ça me permet de créer des racines, une routine, et d’adopter l’endroit où je suis. Donc, chaque fois que je quitte, ça me fait un pincement au cœur, surtout quand J’AIME L’ENDROIT. Puisque je ne sais pas ce qui s’en vient, une partie de moi voudrait rester dans son confort et ne plus bouger. Mais parfois, il faut bien sortir de sa zone, sinon il serait dommage de globetrotter toujours à la même place. Qu’en pensez-vous ?

J’étais tellement bien chez Benoît que je me suis même posé la question si j’allais finalement me rendre en Angleterre, pour voir mon « Ange informatique ». Vous voyez un peu le genre ? Quand je suis bien, je suis bien, et il devient difficile pour moi de bouger.

Mais là, je ne pouvais quand même pas décliner l’invitation de Manolita et lui dire « Bon, eh bien, passons la journée ensemble, mais je ne viendrai pas chez vous ce soir. » FRANCHEMENT !

Peut-être suis-je un peu coincée parce que j’en suis au début de mon voyage et que je sors d’un dur moment de ma vie, mais voilà ! Je vous raconte un peu plus précisément ce qui s’est passé en moi le matin où Manolita est venue me chercher.

 

Notre première journée sur Paris m’a demandé un lâcher-prise !

Alors, vers 10 heures, Manolita sonne à la porte. Je suis allée la rejoindre en bas. C’était le bonheur dans mon cœur de pouvoir lui donner un vrai câlin, et en même temps, j’étais un peu perturbée intérieurement, car je venais de passer un weekend complet en formation intensive. À ce moment, j’avais juste le goût d’avancer dans mes projets. En plus, je commençais à apprécier un certain confort dans mon beau petit loft. J’y étais depuis exactement sept jours. Ce matin-là, devoir quitter me déstabilisait. J’essayais de lâcher prise, mais ce n’était pas tout à fait facile. En tout cas, pas à 100%.

J’éprouvais comme une certaine bataille intérieure, entre la partie qui aime s’aventurer, explorer, découvrir et rencontrer, et l’autre partie en moi qui aime être stable, travailler, se concentrer et garder sa routine. Donc, j’avais OUIMAIS et SIJOSAIS, les deux adeptes de mon discours intérieur, qui jasaient très fort en moi ce matin-là !

 

oumaisOUIMAIS : « Mais Janic, tu es complètement folle, toi ! Aller comme ça chez quelqu’un que tu ne connais pas ! Et si elle te tape sur les nerfs, tu feras quoi ? Et si tu ne réussis pas à avancer dans tes projets ? Tu n’aurais pas pu rester tranquille chez Benoît pour un plus long séjour ? Ou encore aller directement en Angleterre rejoindre ton Ange informatique ? »

 

Et SIJOSAIS me disait :

sijosais« Janic, ouvre-toi ! Janic, il n’y a pas de hasard pour cette rencontre. Tout était écrit dans le ciel pour que vos chemins se croisent. Alors, ne bloque rien et ouvre-toi à ce qui est. »

 

oumaisOUIMAIS : « Je sais bien, sauf que j’ai du travail à faire. »

 

sijosaisSIJOSAIS : « Janic, tu pourras quand même travailler chez Manolita. »

 

oumaisOUIMAIS : « Je sais, mais aujourd’hui, nous sommes à Paris toute la journée et nous ne prendrons le bus que vers 19h45. Je vais perdre une journée complète de travail. »

 

sijosaisSIJOSAIS : « Janic, tu sais qu’il n’y a pas que le travail dans la vie ? Et la beauté d’être une artiste-entrepreneure, c’est de pouvoir travailler d’où tu veux, quand tu veux, aux heures que tu veux. Donc, lâche ton mode 9 à 5 et amuse-toi. Tu es sur Paris ! Tu rencontres une belle personne et hop ! Tu auras un mois, un mois et demi pour FOCALISER tes efforts sur ton travail lorsque tu arriveras en Angleterre. Donc, lâche le morceau ! »

Je vivais cette petite bataille intérieure lorsque nous marchions vers le Bataclan, l’endroit où a eu lieu l’événement tragique, il y a quelques semaines déjà. Nous étions environ à dix minutes à pied.

Petite parenthèse : Manolita apprendra l’existence de ma bataille intérieure en même temps que vous, en lisant cet article. Hi ! Hi ! 😉

Mais bon, entre notre conversation et la marche, j’essayais d’observer cette discussion que j’avais avec moi-même, et je mettais tout en place pour ne pas lui permettre de contrôler cette journée.

Arrivées au Bataclan, nous avons vu des milliers de fleurs, des affiches, des mots, des objets précieux. Ça fait passer plein de frissons dans le corps quand on pense que plusieurs familles sont touchées par un tel événement. OUF ! Il n’y a pas de mots pour décrire, pour dire que la vie est si fragile. Nous ne savons jamais quand réellement sera notre dernier jour.

IMG_0197

Dans la journée, nous avons eu le plaisir de nous balader, de prendre un petit café, de tisser doucement des liens, d’aller à Notre-Dame de Paris, de vivre une synchronicité. Complètement ! OUF ! D’ailleurs, nous voici dans cette vidéo, expliquant la belle synchronicité de la vie !

 

Le soir, nous avons pris le TGV pour Angers ! Nous en avions pour une heure quarante-cinq minutes. C’est bien trop rapide pour moi, ça ! J’aime avoir un bon cinq heures devant moi ! Dans les transports, j’adore écrire, penser, dessiner, etc. Donc, la route a défilé à la vitesse de l’éclair ! J’aurais pris volontiers deux heures de plus de trajet ! Hi ! Hi ! 😉

Nous sommes arrivées chez elle, et voilà que j’y découvre une maison accueillante et chaleureuse. En plus, Mano m’a offert généreusement son bureau. Au début, lorsque nous étions à Paris, elle m’a dit que j’allais dormir dans le bureau. Je me disais « Ah bon ? Le bureau ? Ouf ! J’aurais vraiment dû rester chez Benoît ! Hi ! Hi ! » Ah, le petit OUIMAIS, il a toujours quelque chose pour rouspéter ! Mais SIJOSAIS avait réussi à me raisonner en me disant « Janic, ce n’est que pour quelques jours. Ensuite, tu vas en Angleterre et tu devrais avoir ta chambre à toi seule au-dessus du petit café. » Au fait, Cédric devait demander au propriétaire. Donc, en théorie, j’allais avec confiance vers l’Angleterre sans vraiment savoir si j’aurais ma chambre à moi. Le cas inverse, j’allais devoir dormir dans le salon, sur le divan, en compagnie de minou, pitou, cinq enfants, Cédric et Angélique. Non ! Pas tous dans le salon, bien sûr, mais j’allais cohabiter avec eux pendant tout le mois. J’adore le contact, la proximité avec les gens. Cependant, je priais fort tous les saints du ciel pour que le propriétaire puisse dire OUI à Cédric.

À ma grande surprise, juste avant de quitter Paris, j’ai eu un beau clin d’œil de la Vie, car Cédric m’a annoncé qu’il avait réussi à parler au propriétaire et que je pourrais avoir la chambre au-dessus du « Friend Café ». MERVEILLEUX ! FABULEUX ! FANTASTIQUE !

Mais là, avant de me rendre dans cette chambre, je devais vivre ce séjour chez Manolita. Moi qui croyais que j’allais hériter d’un bureau, avec des boîtes, des papiers et un divan gonflé installé par terre, je me suis plutôt retrouvée dans une chambre de luxe TOTALEMENT SPLENDIDE et inspirante !

Ce soir-là, je me souviens avoir été au lit avec un débordement de gratitude et surtout une leçon bien précieuse pour la suite de mon voyage : d’être ouverte à ce qui se présentait, car plein de surprises peuvent survenir.

Si j’avais décidé de rester dans mes pantoufles, chez Benoît, je n’aurais pas vécu tout le bonheur que j’ai pu ressentir avec Mano, son mari Vincent et son fils Nicolas.

C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’aime rester minimum cinq jours à un endroit. Ça me permet de connaître les aires, de développer des liens solides et de vivre le quotidien à travers les gens.

Mon séjour m’a permis de rencontrer une dame généreuse comme tout, avec qui j’ai rigolé ma vie, pris des marches, découvert Angers, mangé en famille de bons repas et dégusté un cocktail fabriqué par son fils. Même que vendredi soir, nous sommes sortis chez Néo pour prendre une bonne bière entre amis ! Un petit endroit fort sympathique, qui m’a fait voyager dans le temps. Un pub où règne la chaleur humaine. Même que le gérant a offert une tournée ! Quelle générosité ! WOW ! J’en suis encore renversée ! J’ai également mangé de l’anguille, rigolé et échangé avec des gens sympathiques. Au retour, vers 22 heures, nous avons mangé une bonne pizza. Je suis allée me coucher le ventre trop plein, mais croyez-moi, c’était BON ! Le dimanche, Manolita, m’a fait découvrir le marché de Noël d’Angers ! Ah ! Que j’adore découvrir les artisans et leur beau travail. J’aurais voulu tout acheter tellement c’était beau ! Cependant, impossible, je veux voyager léger. Donc, je dois faire des choix chaque fois, et mes souvenirs d’Angers se sont arrêtés sur ce petit cahier, dans lequel je pourrai écrire mes inspirations, et ce chapeau rouge, qui a été un coup de cœur instantané ! En plus de mettre à ma disposition une chambre de luxe, pendant mon séjour, Mano m’a offert une super réflexologie, un après-midi ! Ah, la, la ! En tout cas, mon arrivée en Europe se passe par les pieds, on dirait ! Benoît a pratiqué sur moi deux grandes réflexologies, car il devait se faire la main, et là, c’est au tour de Manolita ! Que du grand luxe de Globetrotteuse !

Au petit matin, avec Manolita, j’ai eu le bonheur d’aller chercher le pain et de SAVOURER du BON FROMAGE ! Ah, les Français ! 😉 Ils ont vraiment le don pour la bonne cuisine ! Habituellement, j’essaie de ne pas manger ni produit laitier ni gluten, mais là, c’est mission impossible que de résister à autant de petits bonheurs de la vie !

Discuter, échanger, apprendre ! Bref, imaginez-vous qu’une fois venu le moment de partir, intérieurement, je vivais la même crise. J’aurais voulu rester là et ne plus quitter ! Cependant, je commence à m’habituer à ces transitions, un pas à la fois. Quand on voyage, on s’attache. Ensuite, on doit se détacher pour poursuivre la route.

Je remercie du plus profond de mon cœur la Vie pour cette rencontre magique ! Une rencontre qui restera à jamais gravée dans mon cœur et qui fera partie de la magie de ce beau voyage en Europe !

Merci tellement, Manolita, Vincent et Nicolas, pour votre accueil si chaleureux dans le confort de votre maison ! Vraiment, MERCI ! MERCI ! Et encore MERCI !

Au plaisir de vous revoir à la fin de mon voyage, car ma valise de Globetrotteuse est restée chez vous ! Hi ! Hi !

Pour connaître la nature exacte de cette trouvaille, que je dois récupérer parce qu’elle a dû y rester, car c’est un objet symbolique qui fera partie de mon show d’humour de Globetrotteuse, c’est ici !

 

Voilà donc un peu de mon beau séjour vécu à Angers en compagnie de la belle Manolita !

Vous savez, je cherche encore un peu comment vous écrire à travers mon blogue de Globetrotteuse. De façon quotidienne ou hebdomadaire ? Dois-je partager tout ce que je vis, fais, découvre ou davantage les moments forts et inspirants ? Je souhaite que mes articles et anecdotes puissent apporter un plus dans votre vie. Je ne veux pas seulement me raconter pour le simple fait de me raconter, mais j’aimerais que vous puissiez trouver une valeur dans ce partage. Donc, je cherche encore la tournure idéale, mais tranquillement, j’y arrive. Le chemin se trace de lui-même.

Et justement, en vous écrivant, ça me fait penser qu’à chacun de mes articles de Globetrotteuse, je pourrais faire comme dans mon livre « l’Inde, mon intuition et moi » et écrire une bulle d’inspiration ! Donc, la voilà !

Que m’a inspiré ce séjour avec Manolita ?

 

Bulle d’inspiration:

Je prends conscience que parfois, oui, j’aimerais rester dans mes pantoufles et ne pas sortir de ma zone de confort. Pourtant, si seulement je m’ouvre à ce que la vie me propose et avance un pas à la fois, de beaux trésors m’attendent. Si j’avais décidé de ne plus bouger par peur de manquer, peur de ne pas aimer, peur de m’ennuyer, je serais tout simplement passée à côté d’un instant MAGIQUE, de rencontres riches et de souvenirs gravés à jamais ! Merci à la vie pour cette leçon ! Elle me servira pour la suite de mon voyage, pour que je lâche prise d’une destination à l’autre. Chaque moment de transition me déstabilise peut-être, mais lorsque je m’ouvre au changement, un beau tableau de vie se dessine.

Et vous ? Comment vivez-vous vos moments de transition ? Est-ce facile ou plutôt ardu ? Pouvez-vous changer quelque chose dans votre attitude pour que ça se passe mieux ?

En tout cas, si vous avez le goût d’échanger avec moi sur le sujet, ce sera un plaisir pour moi de vous lire, et si vous avez des trucs pour mieux apprivoiser les moments de transition, je suis preneuse, car j’aurai à en vivre beaucoup dans les prochains mois ! 😉

Merci de voyager avec moi !

Merci de me faire un petit coucou ! J’adore vous sentir là, avec moi !

Si vous sentez que cet article pourrait inspirer quelqu’un qui a besoin de mieux vivre une transition, aléop ! Partagez à volonté ! 😉

À tout bientôt pour la suite du voyage de la Globetrotteuse !

Voici une belle entrevue que j’ai réalisée avec Manolita lors d’une de nos marches dans un parc près de chez elle ! ; )

Découvrez cette femme merveilleuse, son histoire de synchronicité complètement OUF ! et ses trucs de motivation pour respecter son entraînement physique.

 

 

>

Pin It on Pinterest

Share This