IMG_0579_2

Holà ! Holà !

Hier soir, je me suis permis quelque chose que je ne fais pas souvent : sortir au restaurant seule avec moi-même. Pas dans n’importe quel restaurant, mais bien celui qui ferait l’objet d’une GRANDE SORTIE de LUXE ! 😉

Justement, vous arrive-t-il de vous inviter, pour un tête-à-tête avec vous-même, dans l’un des plus chouettes restaurants du coin pour vous offrir un beau moment ? Comme un rendez-vous galant de vous avec vous ?

Eh bien, hier soir, j’étais seule pour le souper, car quelques membres de la famille de Cédric ont attrapé une « grippette » et je ne voulais absolument pas en hériter. Sur sept personnes de la maison, cinq sont aux prises avec cette chose ! Présentement, je me sens en pleine forme et j’ai beaucoup de boulot sur la planche avant de quitter l’Angleterre pour ma prochaine destination. Donc, ce n’est pas le temps de passer quatre ou cinq jours au lit à tousser, faire de la fièvre, éternuer et renifler constamment.

Alors, j’ai opté pour passer la journée dans un petit café à travailler, tout en laissant les microbes se promener dans l’appartement. Comme ça, je ne les rencontre pas !

Curieusement, le fait de me retrouver seule toute la journée m’a fait prendre conscience que je suis en Europe depuis bientôt trois semaines. En plus, je ne pense pas avoir eu à souper seule depuis mon arrivée.

J’ai partagé des repas avec mon ami Benoît, à Paris, avec le groupe d’excellence de ma formation pour les dîners et une soirée en compagnie de la Pèlerine Martine, que j’ai logée pendant deux nuits dans le loft de Benoît. Ensuite, j’ai visité Manolita pendant cinq jours et depuis mon arrivée en Angleterre, je suis entourée de la grande famille de mon « Ange informatique », soit cinq adorables enfants et sa femme. Donc, quand je suis arrivée pour le souper, j’avais le choix de me dénicher un sandwich vite fait, acheter quelque chose à l’épicerie et revenir à ma chambre, ou encore aller dans un chouette restaurant !

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais J’ADORE aller au restaurant en bonne compagnie, m’asseoir et prendre le temps de discuter autour d’un bon repas arrosé d’une petite coupe de « vino ». C’est une activité que l’épicurienne en moi affectionne particulièrement. Toutefois, lorsque je suis seule avec moi-même, bien souvent, je prends un petit sandwich, une salade ou des crudités dans un petit café ou un dépanneur, et ça fait l’affaire.


Cependant, hier, j’avais TELLEMENT ENVIE d’un restaurant, mais pas n’importe lequel ! UN BON ! Un chic ! La totale, quoi…

Mais là, Messieurs OUIMAIS et SIJOSAIS, à l’intérieur de moi, ont commencé à se chamailler :

 

oumaisOUIMAIS : Oui, mais Janic ! Franchement, tu ne vas pas aller seule au restaurant ? Tu vas avoir l’air bizarre !

sijosaisSIJOSAIS : Si Janic a le goût d’un restaurant, pourquoi pas ?

oumaisOUIMAIS : Bien, ça va coûter cher pour rien ! Attends plutôt de pouvoir inviter quelqu’un avec toi !

sijosaisSIJOSAIS : Je comprends, mais ce n’est pas comme si c’était tous les jours. En plus, là, Janic a vraiment le goût de se déposer et de savourer un bon repas, et il n’y a personne ce soir qui puisse se joindre à elle ! Et s’il n’y avait jamais de demain ? Il faut profiter de l’instant présent, non ?

oumaisOUIMAIS : Mais tu vas juste avoir l’air d’une conne, toute seule dans un restaurant chic ! Et toi et ton moment présent, ça ne fait pas de sens !

sijosaisSIJOSAIS : Tu es en voyage à l’autre bout de la terre, en Angleterre. Ça va-ti vraiment déranger quelqu’un ?

 

Bref, ça vous arrive d’avoir ce genre de bataille avant de faire un choix ? En tout cas hier, faire mon choix a nécessité du courage, que j’ai aussi utilisé pour stopper cette bataille concernant une simple décision : vais-je au restaurant ou non ? Hi ! Hi !

Puis, soudainement me vient l’inspiration nécessaire : j’ai non seulement le désir profond d’aller dans un restaurant pour un bon repas, mais je ressens aussi le goût de m’inviter ! M’INVITER MOI ! MOI, JANIC ! Comme un rendez-vous galant !

J’avais le goût de célébrer le fait que…

  1. J’avais émergé de mon tourbillon noir, dans lequel je me trouvais depuis quatre mois
  2. J’avais arrêté de me taper sur la tête suite à ma séparation d’affaires en mars dernier
  3. J’avais OSÉ réserver mon billet d’avion et réaliser ce rêve qui mijotait depuis trop longtemps déjà

 

Donc, aléop ! J’ai revêtu ma plus belle tenue de Globetrotteuse ! 😉 Ce n’est pas le grand luxe, mais j’étais très sortable ! J’ai emporté mon cahier pour écrire, ma bonne humeur et cet élan me poussant à passer un temps de qualité avec moi-même, afin de souligner tous les efforts investis au cours des derniers mois pour reprendre ma vie en main !

Justement, je me rappelle avoir écrit un article sur 30 façons de passer un moment de qualité avec soi-même. Si ça vous intéresse, c’est par ici !

Hier soir, croyez-moi, me rendre au restaurant chic du coin m’a sortie de ma zone de confort ! Être seule et m’offrir la totale ! Mais, pour l’Amour… que ce fut un bon moment !

En plus, il s’agissait d’un restaurant INDIEN ! Moi qui adore la cuisine indienne, ça m’a permis de replonger dans de beaux souvenirs issus de mon voyage de trois mois en Inde. Ce premier grand voyage seule qui m’a tellement transformée et au cours duquel j’ai tant appris que j’en ai écrit un livre complet. Pour les curieux qui souhaitent découvrir ce livre, « L’inde, mon intuition et moi », c’est par ici.

Donc, hier, pour célébrer ma gratitude de me retrouver sur le chemin de mes rêves, un jour à la fois, j’ai dégusté :

  • Une entrée
  • Un bon repas au poulet épicé
  • Un LASSI (un incontournable de l’Inde, une boisson fruitée avec du lait)
  • Tout cela accompagné d’une bonne coupe de vin rouge

Ah, quel moment FABULEUX !

Si j’avais écouté mon OUIMAIS et toutes ses objections, je me serais privée de cette belle soirée avec moi-même.

En plus, la serveuse était SUPER sympathique et devinez quoi, elle rêve de voyager un jour, mais elle est habitée par tellement de peurs. Donc, j’ai pu lui parler de mes expériences de voyager seule. Ça semble l’avoir vraiment inspirée, car je pouvais voir la lumière dans ses yeux. Nous avons pris le temps d’échanger pendant une vingtaine de minutes.

Merci la vie pour ce beau moment de grâce !

Merci à moi-même de m’accorder cette douceur !

Je vous souhaite, vous aussi, de pouvoir vous célébrer et qui sait, peut-être vous inviter au restaurant du coin pour honorer vos beaux progrès personnels.

Trop souvent, on s’oublie ! Moi je vous invite à penser à vous, à enfiler vos plus beaux habits et à VOUS INVITER au restaurant pour célébrer ! Oh yeah !

Si cette activité vous inspire moins, mais que vous aimeriez une liste d’idées pour passer de bons moments en votre compagnie, n’oubliez pas mon article à ce sujet. C’est par ici :

Alors, dites-moi, qu’allez-vous célébrer ?

Qu’allez-vous faire exactement pour festoyer ?

Si vous avez le goût de partager avec moi, n’hésitez pas, car J’ADORE toujours vous lire !

Donc, laissez un commentaire. Peut-être pourra-t-il inspirer d’autres lecteurs ?

Youpidou ! À tout bientôt !

Votre Globetrotteuse heureuse, qui aime partager avec vous ces bulles d’inspiration !

>

Pin It on Pinterest

Share This